A propos

“Salut à toi, ô mon frère.
[…]
Salut à toi le dromadaire,
Salut à toi Tonton Albert,
Salut à toi qu’est à la masse,
Salut aussi à Fantomas,
Salut à toi Roger des près,
Salut à toi l’endimanché,
Salut à tous les paysans,
Salut aussi à Rantanplan !”
Paroles de Salut à toi – Bérurier Noir

(Comment ça vous n’écoutez pas cette musique de dégénérés ?!) 🥴

Bienvenue dans mon univers.

On y parle boulot. Et comment faire pour être libre au travail.

On décortique l’entreprise pour y survivre. Pour raviver la belle relation qu’on a avec notre métier aussi.

Ce blog est pour vous si :

1. Vous travaillez.

Voilàààà. Merci d’être venu.

Blague à part, c’est tout à fait ça. A partir du moment où vous êtes en contact avec le monde du travail, vous vous reconnaîtrez dans pas mal des sujets traités ici.

On va décoder l’entreprise et le métier. On parlera situation de travail et sciences sociales. Et le tout, avec des lunettes de sociologue.

Lapin qui observe a travers ses jumelles

Mais attention, je jure solennellement de ne jamais oublier la dose de fun qui va avec. Pour dédramatiser un peu dans ce monde de fou.

2. Vous souhaitez vous détacher de situations professionnelles trop pesantes.

Et arrêter de vous faire manger tout cru par votre boulot.

On connaît tous des hauts et des bas. Ici, on va essayer d’alléger tout ça avec des outils concrets. Tout droit sortis des jupes des meilleurs chercheurs en sciences sociales. Je décrypte leur discours et je vous dit ce qu’il faut en faire.

Enfin, j’essaye. Parce que les sciences sociales, c’est pas si facile. On va donc utiliser beaucoup d’exemples concrets et vous aurez parfois des exercices à faire.

Pas comme des devoirs, non.

Mais plutôt comme des déclencheurs pour se libérer de ce qui nous pèse au travail. Surtout au niveau relationnel.

Parce que c’est ça en fait : on a du mal à réguler nos relations avec les autres.

Emoticone qui a faim

Et pour ça, rien ne vaut une bonne pincée de sociologie avec un zeste d’anthropologie sur soupçon de psychologie sociale ! Vous verrez, c’est succulent.

3. Vous êtes tout simplement fasciné par ce merveilleux monde qu’est la Sociologie.

Avec un grand S.

Vous adorez enfiler votre costume de chercheur pour analyser le monde. A votre façon. Parce que ça vous aide à comprendre comment il tourne. Et c’est comme ça que vous vous faites votre place.

… Pour toutes ces raisons, vous êtes au bon endroit.

Ce blog veut réveiller la passion première qui fait que vous avez choisi VOTRE métier.

Ou plutôt réveiller l’intérêt de base (pour les moins passionnés d’entre nous).

Emoticone qui s'evanouit

Et ce, peu importe ce que vous faites dans la vie.

Quoiqu’il en soit, j’espère vous compter parmi nous dans cette aventure.

Suivez-moi, on va bien s’amuser.

On sera sérieux aussi. Ne vous en faites pas ! Oui, question de survie.

Bien à vous,

Sociologiquement Vôtre.

[Si vous voulez en savoir plus sur moi, je réponds à la question “Qui suis-je ?” sur mon autre blog Madame Formation.]

  •  

Les commentaires sont fermés